Coravin, mais quelle innovation !

Coravin : un cadeau de Noël ou nouveau phénomène œnologique ?


Coravin

Le système proposé par la firme Coravin est un processus révolutionnaire qui permet de servir un verre de vin sans pour autant ouvrir la bouteille. Le système est simple mais efficace: l’appareil est muni d’une longue aiguille qu’il faut introduire à travers le bouchon et qui va permettre d’extraire le vin. Le procédé est construit afin d’éviter que l’oxygène ne rentre dans la bouteille et ne détériore donc la qualité du produit (le vin évolue très rapidement une fois en contact avec l’air). En pratique, l’air est replacé par du gaz, l’argon, un gaz inerte qui n’influence donc pas la capacité d’évolution du vin restant au sein de votre bouteille.

Le produit a été commercialisé en 2013 aux Etats-Unis ou il a fait grand bruit. Il arrive maintenant en France et nous l’avons testé. Au premier abord, on dirait un tire-bouchon nouvelle génération avec en plus une recharge de gaz, ce qui fait assez« high tech ». On comprend vite le fonctionnement et introduire l’aiguille se fait de manière automatique une fois la bouteille correctement positionnée. Le système renverse alors la bouteille pour servir un verre de vin directement dans un verre préalablement proposé.

A la dégustation, le vin n’est absolument pas altéré et un verre servi quelques jours plus tard ne donne absolument aucun signe de vieillissement prématuré. Notre impression est donc fort favorable.

Il existe cependant deux écueils principaux. Pour commencer, le prix est relativement élevé, 299 dollars est un beau budget pour ouvrir une bouteille de vin. Cela peut valoir la peine lorsqu’on souhaite déguster juste un verre d’un grand cru classé mais intervient alors l’autre problème : la bouteille est renversée et la lie éventuelle est donc mélangée…..on perd donc le bénéfice d’avoir privilégié un grand millésime.

Cependant, on peut aussi envisager une utilisation à plus grande échelle comme par exemple pour un bar à vin ou un restaurant désirant servir différents vins au verre. Ce procédé est moins coûteux que les machines à gaz carbonique et permet également une conservation à plus long terme.

En gros et pour résumer, ce système ne sera malheureusement pas adéquat pour ouvrir des vins de qualité suite au problème susmentionné, il risque donc de garder un côté « gadget » pour les oenologues avertis, mais il pourra, par contre, faire l’objet d’un cadeau de Noël inventif pour amateur ou être mis à contribution pour les restaurateurs souhaitant se différencier avec une palette de choix de vins au verre plus importante et permettre donc des accords mets-vin de qualité.