Les cépages Espagnols

A la découverte des cépages d'Espagne !


Les cépages espagnols

L'Espagne, le second plus grand producteur de vin au monde

L’Espagne est le second plus grand pays producteur de vin dans le monde après l’Italie et devant la France. Les premières vignes auraient été importées part les phéniciens, plus de huit-cent ans avec Jésus-Christ. Depuis les années soixante-dix, les vins issus d’Espagne ont commencés à connaitre une exportation graduelle, de même que leur notoriété. Le pays est divisé en dix-sept régions autonomes avec, pour chacune d’entre elle, une particularité et un terroir bien marqué. Ainsi l’Andalousie est reconnue pour son Xeres (ou Sherry en Angleterre), la Castille y Léon (région du Nord de Madrid) pour son Ribera del Duero (vin charnu et puissant) ou encore Rioja pour le vin du même nom.

Les cépages principaux sont tous d’identité nationale, on distingue, entre autre les variétés suivantes :

Airen :

Cépage blanc le plus exporté et le plus planté au monde, il sera cultivé dans le sud de l’Espagne, en Castilla-la-Manca. Les vins issus de sa culture seront rafraîchissants et aromatiques.

Albarino :

Il s’agit de raisins blancs, proche du pinot blanc et du sauvignon. Ce cépage cultivé principalement en Galice offrira un bouquet complexe tout en étant intense, avec des arômes floraux.

Carinena :

Il est le carignan espagnol. Cultivé principalement en Catalogne, ce cépage rouge offre des gouts complexes de fruits noirs, il sera ample et dense en bouche. Il entrera dans la confection du Priorat.

Mencia :

Cépage rouge, gourmand et ample en bouche, aux notes de fruits rouges et fruits des bois. Son appellation la plus connue et Valdeorras.

Palomino et Pedro Ximenez :

Il s’agit de cépages blancs se retrouvant dans le célèbre Xeres, cultivés dans le sud du pays. Le Pedro Ximenez apporte grâce et douceur par rapport au Palomino qui domine par sa vivacité.

Tempranillo :

Véritable référence et porte étendard de tout un pays, le Tempranillo se caractérise par un structure tannique, un robe rouge sombre et un gout racé. Il entrera dans la composition du fameux Ribera del Douero.


Les différentes dénominations en Espagne (à ne pas confondre avec les appellations) :

Lorsqu’on choisit une bouteille de vin espagnole, on va retrouver une mention du type suivant : Joven, Crianza, Reserva et Grand Reserva. Celles-ci indiquent le nombre d’années et le mode de conservation d’un vin. A ne pas confondre avec les appellations (Denominacion de origen).

  • Joven : Un vin jeune, qui est resté très peu de temps en barrique, aussi appelé vin de l’année. Il est consommé durant l’année civile de sa production, comme peut l’être le Beaujolais nouveau. Idéalement, il doit être bu endéans les six mois de sa production.
  • Crianza : Il s’agit d’un vin estimé « de qualité » et soumis à un vieillissement de minimum 24 mois, dont au moins six en fûts de chêne. Pour les blancs et les rosés, la mention Crianza fait référence à la même restriction, si ce n’est que la période peut être de minimum 18 mois.
  • Reserva : Un vin portant la mention Reserva aura vieilli au moins 36 mois, dont minimum 12 en fûts de chêne, le reste dans la bouteille. Comme pour le Crianza, la durée de vieillissement est limitée pour les blancs et les rosés, à savoir 24 mois.
  • Grand Reserva : Les Grand Reserva ont cinq ans au minimum. Ils doivent avoir passés 18 mois en fûts de chêne et 42 mois en bouteille. La durée est limitée à 48 mois pour les blancs et les rosés. Il s’agit généralement de vin de garde d’exception, ayant un bon potentiel de vieillissement, comme les Rioja.