Généralité

Savoir accorder son vin avec son plat n’a rien de sorcier, il faut un peu de connaissance et une bonne dose de bon sens ...

choisir son vin en fonction du plat

Choisir son vin signifie être capable d’accorder un plat choisi avec un vin. Le choix de la région d’origine, du cépage et du millésime aura son importance. Il est aussi important de ne pas négliger la température de service afin d’avoir l’alliance la plus parfaite possible.

Le cépage

Lorsqu’on considère un vin de manière générale, il faut regarder ce qui le constitue. Les raisins qui sont à sa base ont une origine dans une variété de vignes, appelée aussi cépage. Qui dit variétés différentes dit aussi gouts différents ; dès lors, la proportion d’un cépage sur un autre influencera le gout, la texture, et éventuellement le degré d’alcool d’un vin. Il est toujours bon de prendre connaissance des variétés et de leurs pourcentages, qu’on peut généralement retrouver à l’arrière de la bouteille. Attention cependant, pour les vins d’origine italienne, on ne note pas systématiquement les composantes, on va par contre favoriser la maison de production. Rien ne vous empêche de jeter un œil sur Wikipédia afin de glaner une information en plus et vous aider dans votre choix.

Le millésime

L’année de production ou le millésime aura une influence également sur quel vin choisir. Au cours d’une année, il peut se passer un grand nombre de choses qui vont avoir un rôle dans l’élevage d’un vin. Outre les maladies éventuelles, comme le mildiou qui peuvent réduire la production, le climat à une importance tout particulière. Des pluies abondantes feront de manière générale grossir d’avantages les raisins, qui peuvent se retrouver à maturité plus tôt et/ou en plus grande quantité. Si les raisins sont plus gros, le taux de sucre peut être plus bas, ce qui aura une influence sur le degré d’alcool. A contrario, un été chaud et pauvre en précipitations pourra faire diminuer la production et accroitre le degré d’alcool dans le vin après vinification. Pour finir, n’oubliez pas que ce n’est pas parce qu’un vin est plus cher sur un millésime donné qu’il sera meilleur. Si la production a été moindre, il peut aussi s’agir d’une simple implication de la loi de l’offre et de la demande.

La température de service

Il est important de ne pas négliger la température de service. Pour qu’un vin puisse être dégusté, il faut qu’il soit servi à une température idéale, pas trop froid pour que les arômes puissent se dégager, mais pas trop chaud, afin d’éviter que certains de ses défauts ne ressortent…

La région d'origine

Lorsqu’on considère un vin de manière générale, il faut prendre en considération la région d’origine pour l’accord du vin avec son plat. En effet, si le cépage et le climat ont une importante dans la croissance de la vigne, le sol d’élevage ne doit pas être négligé. S’agit-il d’un sol plus rocailleux, plus riche ? Est-ce que les vignes sont proches de la mer et le sol pourrait-il donc être plus salin ? Tout ceci nous donnera une indication sur le produit définitif, si, par exemple, un Sauvignon de Touraine se mariera bien avec des moules, le même cépage de Nouvelle-Zélande saura se montrer plus ample et pourra peut-être mieux convenir avec une sole meunière ou un autre poisson avec une sauce montée au beurre.